Amours, et autres contrariétés

Pas si fort, s'il te plaît...(extrait) 

La séance de travail se termine ils sortent ensemble de la salle, l’ascenseur est trop petit pour qu’ils y montent tous. La fiancée reste ave le patron, très intéressé. Ils sont l’un contre l’autre avec les autres. Ses lèvres murmurent « tu es belle » avec un regard qui explique qu’il n’est pas dupe. Elle sent une colère rougeoyante envahir son front, ses oreilles vont se craqueler sous l’effet de la température. Il monte dans un taxi avec l’autre belle. Il se retourne.

Elle planque ses yeux.

Demain, je le quitte. Et le ridicule de ses propos intérieurs finit de la noyer.

Il faudrait être : belle, spirituelle, sexy, désirée, désirable, tellement intelligente, disposée et jamais indisposée, disponible, distante, mais aussi légère et court vêtue, bonne cuisinière, déposer un baiser tendre aux enfants, tellement maternelle, libre, affranchie, arrogante, amoureuse, à pied, à cheval, en voiture, amincie, volontaire, à contre-courant, bonne nageuse, bonne à tout faire, bonne au lit, bonne avec son prochain, active, autoritaire mais analysée, à court terme, à court d’arguments, à court d’idées.

Si on s’enlise ma Lise, c’est de n’être plus ces deux tresses blondes qui battent le vent en courant après le chat.